Dernières nouvelles

  • Une architecture atypique
    Ajouté le 29/01/2019 à 15h27


    Vous avez dit "Bauhaus" ?



    Des chiffres et des dates:

    Début du XXe siècle: Tel Aviv n'est qu'un désert: tout est a construire. Il s'agit de soixante familles, au nord de Yafo, qui tirent au sort pour déterminer à qui ira quelle parcelle de terrain. Tel Aviv n'est alors que dunes de sable blanc.
    En 1917, à la déclaration Balfour, est proclamée la création d'un foyer national juif en Palestine sous le mandat britannique (nom donné jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale), avant de devenir l'État d'Israël en 1948.
    La population croît de 2.000 à 34.000 personnes entre 1920 et 1925. Tel Aviv prend de l'ampleur, et Meir Dizengoff, premier maire de la ville engage Patrick Geddes, afin de dessiner les plans urbains. Visionnaire, il va ainsi créer des axes principaux pour les voies de circulation, et limiter à cinq étages la création d'immeubles.
    Mais c'est en 1929 que le pays connaît un "building boom" avec une venue massive des Juifs d'Europe, principalement à Tel Aviv. La demande sur le marché immobilier est ainsi en pleine expansion, ce qui fait affluer les architectes de toutes parts.
    Débute alors le chantier de Tel Aviv en 1930, vierge de toute construction. C'est ensemble, que tous ces architectes vont créer le paysage urbain de Tel Aviv et ainsi un style international représentant l'écoleBauhaus, du fait de son influence par le style allemand de l'époque.
    La demande augmente d'un cran entre 1932 et 1940 avec l'arrivée des juifs d'Europe fuyant l'Europe Nazi.

    Aryeh Sharon,sraélien ayant étudié le Bauhaus en Allemagne a pu donner le ton sur la quasi-totalité des constructions du pays, avec notamment Erich Mendelssohn, avec qui ils forment le cercle des architectes.
    Des bâtiments aux lignes simples, épurées, aux balcons arrondis et aux toits plats: une architecture moderne, et fonctionnelle.
    Aujourd'hui, la ville compte 4.000 immeubles a l'architecture Bauhaus, la réputant de ville Blanche.
    Tel aviv continue d'évoluer dans son style, avec l'arrivée du "brutalisme" après la Seconde Guerre mondiale, affectionnant l'usage du béton dans les constructions.
    Plus tard, fin du XXe siècle, émergent de plus en plus de grattes ciel, dans un style similaire à la ville de New York. Les tours Azrieli en sont un parfait exemple, représentation de la modernité de la dite "star up nation".

    Classés désormais au patrimoine national de l'Unesco, les immeubles Bauhaus sont devenus aujourd'hui intouchables. Depuis lors, la municipalité essaie de restaurer ces bâtiments, pour qu'ils retrouvent leur splendeur d'antan.
    Se juxtaposent désormais l'ancien, retraçant l'histoire architecture de la ville, avec la création des grattes ciels, et des nombreuses tours dont la ville se pare.

Voir toutes les news

© 2015/2018 hbhproject.com - Tous droits réservés - Concept by Immobilier.co.il & Powered by VdeDesign | Marketing digital by Publicite.co.il